Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Histoire soviétique
  • : Sur l'histoire de la Russie et de l'Union soviétique
  • Contact

Translittération du cyrillique

Ce blog utilise le système international de translittération de l'alphabet cyrillique ISO 9 : 1995 link

Recherche

Archives

13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 22:08

 

Novorossiisk est une ville située dans le sud de la Russie, sur les rives de la mer Noire.

C'est là que fut établie, du 12 au 25 décembre 1905, une des premières républiques soviétiques.

Une série de grèves éclatent dans la ville du 8 au 10 décembre. Un soviet des députés ouvriers est élu. Il comprend 70 membres, parmi lesquels figurent, pour la gauche, des bolcheviks, des mencheviks et des socialistes-révolutionnaires, auxquels il faut ajouter des députés de l'Union paysanne et des ouvriers sans-parti. Un comité exécutif, composé de 7 sociaux-démocrates (bolcheviks et mencheviks) et de 2 socialistes-révolutionnaires est constitué.  

Le 12 décembre, une partie importante de la garnison se mutine et rallie la révolution. Le gouverneur, A. A. Bereznikov, s'enfuit. Le soviet décide de prendre le pouvoir et de le garder « jusqu'à l'insurrection armée ».

Par un décret du soviet promulgué le 14 décembre, les institutions d'État sont dissoutes (à l'exception des banques et du Trésor public). Le commerce maritime et ferrovière passe sous la responsabilité du comité exécutif. La journée de travail de 8 heures est instaurée. Des comités ouvriers gèrent l'embauche et la débauche des travailleurs. La sécurité est confiée à une milice ouvrière, dont les premiers éléments se sont constitués dès novembre avec des cheminaux, des dockers et des travailleurs des usines de ciment. Un journal, « Les nouvelles du soviet ouvrier », est publié. On en connaît trois numéros.

Cependant, toute la ville de Novorossiisk n'est pas aux mains du soviet, qui ne s'empare de l'imprimerie que le 21 décembre.

 Le pouvoir tsariste, profitant de l'écrasement de la révolution à Moscou comme dans les régions, réagit. L'état d'urgence est proclamé dans la ville. Le 24 décembre arrive une importante troupe pour écraser la république soviétique. Pour épargner les vies, le soviet décide de ne pas résister. Les troupes gouvernementales entrent dans Novorossiisk le 25 décembre.

1000 personnes sont arrêtées. 7 dirigeants du soviet sont condamnés à mort. Les peines sont commuées en travaux forcés.

Repost 0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 20:30

 

Mihail Ivanovič Brusnev est originaire de la région du Kuban, dans le nord-ouest du Caucase. Étudiant à l'Institut technologique de Saint-Pétersbourg, il commence à s'intéresser aux idées marxistes au début des années 1880.

En 1889, il unifie les étudiants marxistes de différents instituts de la capitale (institut technologique, de la forêt, de la montagne et l'Université de Saint-Pétersbourg) en fondant « le groupe Brusnev », auquel appartiennent notamment Leonid Borisovič Krasin (1870-1926, futur membre du Comité central du parti communiste et commissaire du peuple au commerce extérieure de l'URSS) et le critique littéraire Mihail Stepanovič Ol'minskij (1863-1933). L'activité de ce groupe se concentre sur la diffusion des idées marxistes. Il fonde des bibliothèques de littérature marxiste.

C'est ce groupe qui est à l'origine de la première manifestation du 1er mai à contenu politique en Russie, en 1891.

Après avoir achevé ses études, Brusnev s'installe à Moscou, où il travaille dans les ateliers ferroviaires de la ligne Moscou-Brest. Il s'efforce d'unifier les différents groupes sociaux-démocrates de Moscou et de Saint-Pétersbourg, mais également d'autres villes (Tula, Kazan, Nižni-Novgorod, Kharkov, Kiev...).

En avril 1892, Brusnev est arrêté et est comdamné pour diffusion de littérature illégale. Après quatre années de prison, il est exilé en Yakoutie. Toujours surveillé, il participe à une expédition polaire. Une petite île de l'océan arctique porte d'ailleurs son nom. De retour à Saint-Pétersbourg en 1904, il adhère à « l'Union des ingénieurs » mais se retire peu à peu de l'activité politique. Après la Révolution, il travaille comme ingénieur pour le commissariat du peuple au travail. Il meurt en 1937, et est enterré à Saint-Pétersbourg.

Mikhayl_Ivanovich_Brusnev.jpg

 

En 1891 a donc lieu la première manifestation du 1er mai en Russie. Le même jour, en France, la troupe tire sur les grévistes à Fourmies (Nord). Bilan: 9 morts (dont 8 adolescents) et 33 blessées.

Repost 0
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 22:35
C’est ici que se réunit en avril 1900 la « conférence de Pskov », qui réunit les principaux dirigeants du parti social-démocrate russe : L. Martov, A. N. Potresov, P. B. Struve etc. Elle adopta le projet de Lénine de donner au parti un journal politique, l’« Iskra » (en russe, étincelle).

Ce projet mûrit dans l’esprit de Lénine lors de ses 3 années de déportation, à Šušenskoe, au sud de la Sibérie, entre 1897 et janvier 1900. L’ « Iskra » est le premier journal marxiste russe qui vise à être diffusé (illégalement) dans l’ensemble de l’empire.

Le premier numéro est daté de décembre 1900. Le comité de rédaction se trouve en exil.

Il est à noter que Martov et Potresov furent des dirigeants mencheviks. Struve se rallia au « marxisme légal » puis abandonna la social-démocratie avant de devenir un des principaux dirigeants du parti cadet et combattit avec les Blancs durant la guerre civile.


Photo prise à Pskov par Olesya, septembre 2009.
Repost 0