Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Histoire soviétique
  • : Sur l'histoire de la Russie et de l'Union soviétique
  • Contact

Translittération du cyrillique

Ce blog utilise le système international de translittération de l'alphabet cyrillique ISO 9 : 1995 link

Recherche

Archives

22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 15:36

Le 16 septembre, à la veille du 66e anniversaire de la libération de la ville, Brânsk élèvera un monument à la mémoire des Juifs victimes du fascisme, dans le cimetière central.

Un vaste projet mémoriel

Ce monument est construit dans le cadre du projet « vernut’ dostoinstvo » (« retrouver la dignité ») initié par le congrès des Juifs de Russie. Ce projet fut présenté le 12 août dernier à Moscou.

Ses objectifs sont d’identifier, de délimiter et d’ériger des monuments sur les lieux d’inhumation des victimes du fascisme. « Les limites du lieu d’inhumation doivent être délimitées précisément, ils doivent être clôturées et un mémorial érigé à leur emplacement », annonce le dossier de presse. Une dizaine d’inspecteurs sillonneront la Russie et les pays de l’ex-URSS pour identifier les lieux d’inhumation. Le dossier de presse souligne l’importance de garder la mémoire des victimes du fascisme : c’est une responsabilité internationale, surtout dans un contexte où « la xénophobie augmente dans divers pays de la planète et résonnent des appels à la révision du bilan de la seconde guerre mondiale ». La réhabilitation des collaborateurs pro-nazis dans divers pays d’Europe orientale est ici visée.

Les initiateurs du projet se placent sous le patronage posthume du Comité juif antifasciste. « Retrouver la dignité » fut présenté le jour anniversaire de l’exécution de 13 membres du Comité, le 12 août 1952, alors que Staline déclenche une campagne antisémite, parmi lesquels figurent les poètes David Gofštejn, Perec Markiš, Lejb Kvitko, Icik Fefer et l’écrivain David Bergel’son. Le lieu où ils furent enterrés est encore aujourd’hui inconnu.

Brânsk sous le joug fasciste

La ville de Brânsk (aujourd’hui 400 000 habitants, non loin des frontières de l’Ukraine et de la Biélorussie) fut prise par les Allemands le 6 octobre 1941 et libérée le 17 septembre 1943. La région connaît un mouvement partisan très puissant.

La ville de Brânsk possède 88 000 habitants en 1939, dont 5100 Juifs. La population juive qui n’a pas réussi à s’échapper est exterminée en août 1942. Après la guerre, on découvrit 7500 corps (de Juifs et de tsiganes) jetés dans 14 fosses communes.

Sources

- RIA Novostilink
- Fondation « Mémoire historique »link
- Slutsky, Yehuda. "Bryansk." Encyclopaedia Judaica. Eds. Michael Berenbaum et Fred Skolnik. Vol. 4. 2nd ed. Detroit: Macmillan Reference USA, 2007. 229. 22 vols. Gale Virtual Reference Library. Gale. Bibliothèque nationale de France. 21 Aug. 2009 

Partager cet article

Repost 0
Published by iskra - dans Holocauste
commenter cet article

commentaires