Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Histoire soviétique
  • : Sur l'histoire de la Russie et de l'Union soviétique
  • Contact

Translittération du cyrillique

Ce blog utilise le système international de translittération de l'alphabet cyrillique ISO 9 : 1995 link

Recherche

Archives

11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 23:01

Extrait d'une dépêche de RIA-Novosti (traduction française par RIA Novostilink) :

WASHINGTON, 7 août - RIA Novosti. Des experts américains qualifient de "falsification dangereuse de l'histoire" les affirmations selon lesquelles l'Armée Rouge a libéré l'Europe dans la Seconde guerre mondiale.

"Il s'agit d'une campagne - d'ailleurs bien organisée - visant à falsifier l'histoire. Cette campagne est souvent évoquée par les pays baltes, l'Ukraine et la Pologne. Et pourtant, elle jouit d'un grand crédit en Russie", a déclaré l'Américain d'origine polonaise Michael Sporer, professeur de sciences humaines et de communication à l'Université du Maryland et spécialiste de l'histoire de la Pologne du XXe siècle, lors d'une table ronde organisée au centre de recherches politiques Heritage Foundation à Washington. A titre d'exemple, il a cité le fait que "77% de la population russe sont persuadés que l'Armée Rouge a libéré l'Europe".

Selon M.Sporer, la "campagne de falsification historique" tient à "l'incapacité de la Russie à prendre conscience de son identité et à comprendre si elle demeure un pays soviétique ou si elle avance vers d'autres rivages".

 

Au-delà des propos paternalistes sur "l'identité" russe, ces déclarations montrent la volonté du courant néoconservateur de refaire l’histoire. Heritage Foundation, dont le slogan est « leadership for America », n’est pas seulement un « centre de recherches politiques » mais un think tank néoconservateur dont le but est de « formuler et promouvoir des politiques publiques conservatrices, fondées sur les principes de libre entreprise, d’un État limité, de liberté individuelle, des valeurs traditionnelles américaines et sur une défense nationale puissante »link.

La nature du régime stalinien et l’établissement de dictatures bureaucratiques et policières en Europe centrale et orientale ne doit pas faire oublier que sans l’URSS, qui a combattu seule en Europe durant trois ans les assauts des armées fascistes, les criminels nazis auraient pu se maintenir bien plus longtemps au pouvoir. 30 millions de soviétiques, civils ou militaires, furent victimes du nazisme. La résistance puis l’offensive de l’Armée rouge permirent l’écrasement des hordes fascistes et la Grande Victoire de 1945.

Partager cet article

Repost 0
Published by iskra - dans URSS 1941-1945
commenter cet article

commentaires

Olesya 12/08/2009 12:13

Un des pays d'Europe, 1945. Une groupe des soldats soviétique (1) rencontre une groupe des soldats de n'importe quelle armée européen (2):

2 - Vous etes qui? Qu'est-ce que vous faites ici?
1 - Nous somme de l'URSS. Nous falsifions l'histoire.